Mathieu Tremblin

La Völklinger Hütte plongée dans la lumière rouge
Copyright: Weltkulturerbe Völklinger Hütte | Oliver Dietze

Portrait Tremblin

Portrait Tremblin
Copyright: Mathieu Tremblin

Né en1980 à Le Mans, France
Vit et travaille à Strasbourg, France

Werke

La fumée

Tremblin  la fume

Tremblin la fume
Copyright: Weltkulturerbe Völklinger Hütte / Karl Heinrich Veith

Datation

2022, in situ

Dimensions

Hauteur 95 cm

Matériau

Brique, béton

Description

Adepte d’une forme conceptuelle de street art, Mathieu Tremblin signe une production d’une inhabituelle variété. Comme bon nombre de ses œuvres, La fumée associe référence au lieu, formalisme et commentaire sociopolitique. La cheminée d’usine miniature est inspirée des hauts fourneaux géants du Patrimoine culturel mondial de Völklingen. En haut de ce modèle réduit, il y a bel et bien de la fumée. Sauf que ce n’est pas la fumée à laquelle on pouvait s’attendre et qu’elle ne se dégage que si une interaction se produit avec le visiteur. Car en regardant attentivement, on distingue à l’extrémité de la cheminée de petites encoches, comme celles qui figurent sur un cendrier. Le clin d’œil à cette autre fumée prend dès lors une dimension sociale et politique. L’artiste explique qu’à l’heure de l’ubérisation des conditions de travail, la pause cigarette semble être le dernier moment de partage qui reste aux travailleurs pour échanger sur leur aliénation. Ce n’est donc pas un hasard si sa sculpture est installée dans un abri jadis utilisé par les ouvriers de l’usine sidérurgique de Völklingen pour leur pause cigarette.

Tautological Propaganda

Tremblin 2

Tremblin 2
Copyright: Weltkulturerbe Völklinger Hütte / Karl Heinrich Veith

Datation

2022, in situ

Dimensions

2,7 x 14 m

Matériau

Papier

Description

Artiste installé à Strasbourg, Mathieu Tremblin, est un maître du conceptualisme urbain, si tant est que cette appellation englobe une dimension visuelle ludique et des commentaires complexes mais non moins mordants. L’auteur des Tag Clouds, phénomène devenu viral, s’en prend volontiers aux certitudes de la scène street art et de la société en général. « Un street artist français rend enfin les graffitis lisibles », titrait ainsi le mensuel allemand Musikexpress en évoquant son projet. Avec des représentants comme Mathieu Tremblin, le graffiti et l’art urbain sont entrés dans l’ère de l’autoréflexion. Tautological Propaganda déconstruit habilement le travail commercial et nivelé de Shepard Fairey, street artist connu dans le monde entier pour son poster désormais iconique de Barack Obama. Cherchant à créer une image pour sa campagne Obey, l’artiste américain avait recouru à des citations tirées d’Invasion Los Angeles, film culte de John Carpenter sorti en 1988 où le réalisateur se livre à une critique acerbe du capitalisme. Shepard Fairey a ensuite décliné ces slogans à travers sa propre ligne de vêtements, Obey Clothing. Mathieu Tremblin s’inspire lui aussi du film de Carpenter. Sur les réseaux sociaux, il observe les posts des consommateurs adeptes des vêtements signés Fairey. Et comme chez Carpenter, ce sont des lunettes de soleil spéciales qui révèlent le vrai visage du capitalisme et tout le mercantilisme de ces styles estampillés urban art.

Tautological Propaganda
2022, in situ